• Réhabilitation - campus Madeleine-Orléans - Observatoire BBC
    Atelier Architecture Vincent Parreira ; B+A Architectes ; Guillaume Clément Architecte du patrimoine
  • Réhabilitation - campus Madeleine-Orléans - Observatoire BBC
    Atelier Architecture Vincent Parreira ; B+A Architectes ; Guillaume Clément Architecte du patrimoine
  • Réhabilitation - campus Madeleine-Orléans - Observatoire BBC
    Atelier Architecture Vincent Parreira ; B+A Architectes ; Guillaume Clément Architecte du patrimoine
  • Réhabilitation - campus Madeleine-Orléans - Observatoire BBC
    Atelier Architecture Vincent Parreira ; B+A Architectes ; Guillaume Clément Architecte du patrimoine
Réhabilitation - campus Madeleine-Orléans
Type bâtiment
Tertiaire - Public
Ville
Orléans
Code postal
45000
Zone climatique
H1b
Altitude
125 m
Travaux
Rénovation - RT ex
Fiabilité
En cours de certification
Niv. énergetique
Effinergie Patrimoine, BBC-Effinergie Rénovation
Construction
1950
SDP
3 960 m² du bâtiment
Surface
3 960 m² du projet
Usage principal
Établissement Enseignement zone d'enseignement
Consommation
88,38 kWh/(m².an)
Descriptif
Critères Effinergie
Acteurs
Système Constructif
Equipement
Energie
Carbone
Patrimoine
Descriptif
Ce projet concerne la réhabilitation basse consommation du Campus madeleine-Orléans, ancien Hôpital général historique d'Orléans dont l'édification s'est étalée entre 1704 et 1840. Ce bâtiment appartenant à la faculté de droit-économie-gestion de la métropole, est engagé dans une démarche de labellisation Effinergie Patrimoine. Cette réhabilitation est à la fois performante énergétiquement et qualitative architecturalement.

En ce qui concerne l'enveloppe du bâtiment, les murs en pierres calcaires de 65 cm ont été isolés par l'intérieur avec 25 cm de fibre de bois posée dans une ossature bois. Les rampants ont également été isolés par de la fibre de bois, installée entre les montants sur une épaisseur de 30 cm. Les planchers bas sur terre plein ne sont pas isolés et ceux menant sur local non chauffé sont composés d'une dalle isolée en sous face par de la fibre de bois (R:5,5 m².°C/W). Les menuiseries en bois ont été remplacées par des menuiseries en petits bois porteurs (Double vitrage mince 3/6/4) et des stores intérieurs ont été installés.

Côté équipements, le bâtiments est raccordé à un réseau de chaleur avec calorifugeage du réseau de distribution (part d’EnR : 96,5 %) et l'émission de chaleur est faite par des radiateurs. L'ECS est produite par ballons électriques individuels de petite capacité (15 ou 30 litres). Une Centrale de Traitement d’Air (CTA) de type double flux avec une efficacité de l'échangeur de 70% a été mis en place. En complément, une installation photovoltaïque est prévue sur un bâtiment attenant - Surface: 1499,04 m² - Puissance crête: 330,72 kWc.

Au final, le bouquet de travaux proposé a permis de réduire les consommations énergétiques à 88,4 kWhEP/m².an et les émissions de GES à 0,9 kgCO2eq/m².an. Cette fiche présente les solutions techniques retenues par le maître d'ouvrage.



Critères Effinergie
Périmètre Etude
Respect RT-Ex
Oui
 BBC-Effinergie Rénovation
Qualité de la construction
Perméabilité bâti
1,7 m³/(h.m²) sous 4 Pa
Sobriété & Efficacité
Consommation énergétique 
88,38 kWh/(m².an)
Acteurs
  • Maître d'ouvrage
    Orléans Métropole
    1 place de l'Étape 45040 Orléans
    02 38 79 22 22
  • Architecte
    B+A Architectes
    61 Avenue Philippe Auguste 75011 Paris
    01 40 18 72 72
  • Architecte
    Guillaume CLEMENT Architecte du patrimoine
    57 rue Saint-Nicolas 33800 Bordeaux
    info@gclement.fr
    09 83 76 72 22
  • Bureau d'études thermiques
    ALTO Ingénierie
    32 Rue Victor Lagrange 69007 Lyon
    04 72 82 86 80
  • Certificateur
    Prestaterre
    1, route de la salle BP 29044 74991 Annecy
Système Constructif
Murs extérieurs
Murs extérieurs
R = 
7.1 (m².K)/W
Murs en pierres calcaires de 65 cm isolés par l'intérieur avec 25 cm de fibre de bois posée dans une ossature bois
Toiture
Toiture
R = 
8.3 (m².K)/W
Rampants isolés entre les montants avec 30 cm de fibre de bois
Plancher
Plancher
R = 
0.3 (m².K)/W
Plancher bas sur terre plein non isolés
R = 
5.9 (m².K)/W
Plancher bas sur local non chauffé composé d'une dalle isolée en sous face par de la fibre de bois
Fenetres
Fenêtres/Porte-Fenêtres
Ujn = 
2,43 W/(m².K)
Remplacement des menuiseries en bois par des menuiseries en petits bois porteurs - Double vitrage mince 3/6/4 - Présence de stores intérieurs

Surface vitrée
25,25 % de la surface utiles ou habitable
Déperdition du bâtiment
Répartition des déperditions
Etanchéité à l'air
Valeur Q4
1,7 m³/(h.m²) sous 4 Pa non confirmée par la mesure
Equipement
Chauffage
Chauffage
Générateur
Bâtiments raccordés à un réseau de chaleur avec calorifugeage du réseau de distribution - part d’EnR : 96,5 %
Emetteurs
Émission par radiateurs
ECS
ECS
Générateur
Production d'ECS par ballons électriques individuels
Ballons de 15 ou 30 litres
Ventilation
Ventilation
Système
Installation d'une Centrale de Traitement d’Air (CTA) de type double flux avec une efficacité de l'échangeur de 70%
Eclairage
Eclairage
Système
La puissance moyenne installée varie en fonction des locaux :
- Bureaux / salle de réunions : 8 W/m² avec gradation et détection de présence
- Circulations : 8 W/m² avec détection de présence
- Sanitaires : 8 W/m² avec détection de présence
Energie Renouvelable
Energie Renouvelable
Energie Renouvelable
Installation photovoltaïque sur un bâtiment attenant - Surface: 1499,04 m² - Puissance crête: 330,72 kWc

Energie
Consommation énergétique
en kWhep/m².an
Consommation après travaux
en kWhep/m².an
Carbone
Décomposition des emissions de GES en exploitation
en kgCO2/m².SdP
Patrimoine

Patrimoine

Principalement, l’Hôpital général historique d’Orléans distingue deux temps : l’édification du corps sud, des ailes en retour et de la Chapelle en 1704, puis l’achèvement des ailes jusqu’à la rue Porte Madeleine en 1840.

Sa destination a été conservée au fil du temps mais a subi les affres du fonctionnement hospitalier moderne : les spécialisations, la gestion des flux, l’hygiène et la stérilisation.

L’aile Sud consiste en un grand corps de bâtiment de plus de quatre-vingt-seize mètres de longueur, comprenant un rez-de-chaussée, deux étages et un comble à dératellement sous une charpente traditionnelle à blochet. Elle est recoupée en son centre par un mur de refend toute hauteur qui séparait les deux quartiers symétriques : les Hommes à l’Ouest, les Femmes à l’Est.

Les ailes en retour, d’orientation Nord/Sud, se referment sur la Chapelle et définissent deux cours de plan carré en symétrie par rapport à l’axe de la chapelle auxquelles répondent les deux cours ouvertes sur la rue Porte Madeleine. Ces ailes, plus basses d’un niveau, viennent en butée sur le corps Sud au droit du prolongement de la toiture haute brusquement limitée sur une première trame de fenêtres.

Les planchers présentent de légères différences de niveaux entre les ailes, et mettent en évidence les interventions d’adaptation et besoins complémentaires de surfaces au gré de l’évolution de l’Hôpital. Des planchers en béton, franchissant d’un seul jet la portée entre façades, se sont substitués aux planchers bois d’origine sur la majeure partie des espaces disponibles. Un entresol se glisse dans la hauteur des volumes rez-de-chaussée de l’aile Est, et partiellement de l’aile Sud. Il a entraîné une modification des fenêtres par abaissement des allèges, rompant en cela la continuité du bandeau d’appui aussi bien sur la cour qu’en façade Sud.

Les fenêtres existantes résultent d’interventions successives et ne sont pas d’origine. Les planchers bois conservés recoupent leur portée par une file centrale de piliers en bois renflés. Les déformés visibles, très sensibles en fléchissement, des poutres principales interrogent quant à leur origine.

Les bâtiments d’origine de l’hôpital général sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. La protection désigne précisément les premiers ouvrages de l’établissement : le corps central orienté est-ouest et ses trois ailes en retour. Les deux extensions réalisées simultanément en 1839 puis en 1863 sont hors protection.