• Réhabilitation - Bureaux OREIMA - Observatoire BBC
    STUDIOS Architecture
  • Réhabilitation - Bureaux OREIMA - Observatoire BBC
    STUDIOS Architecture
  • Réhabilitation - Bureaux OREIMA - Observatoire BBC
    STUDIOS Architecture
  • Réhabilitation - Bureaux OREIMA - Observatoire BBC
    STUDIOS Architecture
Réhabilitation - Bureaux OREIMA
Type bâtiment
Tertiaire - Privé
Ville
Paris
Code postal
75002
Zone climatique
H1a
Altitude
77 m
Travaux
Rénovation - RT ex
Fiabilité
En cours de certification
Niv. énergetique
Effinergie Patrimoine, BBC-Effinergie Rénovation
Construction
1897
SDP
3 307 m² du bâtiment
Surface
3 307 m² du projet
Usage principal
Immeuble Bureaux
Consommation
103,70 kWh/(m².an)
Emission CO2
19 kgeqCO2/(m².an)
Descriptif
Critères Effinergie
Acteurs
Système Constructif
Equipement
Energie
Carbone
Patrimoine
Descriptif
Ce projet concerne la réhabilitation basse consommation du bâtiment abritant les bureaux d'ORDEA situé rue Réaumur à Paris. Ce bâtiment est engagé dans une démarche de labellisation Effinergie Patrimoine. Cette réhabilitation est à la fois performante énergétiquement et qualitative architecturalement.

En ce qui concerne l'enveloppe du bâtiment, il est composé de murs en pierre isolés par l’intérieur avec une épaisseur de 12 cm de laine minérale. Les combles perdus ont également été isolés avec une épaisseur allant de 12 à 24 cm de laine minérale déroulée sur plancher. La partie des planchers bas sous cave a été isolée en sous face par 12 cm d'un isolant non spécifié, une autre partie des planchers bas n'a pas été isolée. Pour ce qui est des parois vitrées, des menuiseries en aluminium double vitrage 4/16/4 ont été installées, ainsi que des menuiseries en bois double vitrage.

Côté équipements, le bâtiment est raccordé à un réseau de chaleur urbain dont le taux d'ENR est de 53% et l'émission de chaleur se fait par plafond rayonnants chauffants. La production d'ECS est assurée par des ballons électriques situés au plus près des points de puisage. Un système de ventilation double flux avec une efficacité de l'échangeur de 75% a été installé. Enfin, le rafraichissement est possible par un réseau de froid via le plafond rayonnants rafraichissant.

Au final, le bouquet de travaux proposé a permis de diviser les consommations énergétiques et les émissions de GES par un facteur d'environ 2. Cette fiche présente les solutions techniques retenues par le maître d'ouvrage.

DPE
DPE
Critères Effinergie
Périmètre Etude
Respect RT-Ex
Oui
 BBC-Effinergie Rénovation
Qualité de la construction
Perméabilité bâti
1,7 m³/(h.m²) sous 4 Pa
Sobriété & Efficacité
Consommation énergétique 
103,70 kWh/(m².an)
Gain énergétique, facteur :
1,8
Gain émissions GES, facteur :
2,2
Acteurs
  • Maître d'ouvrage
    OREDA
    22 place de la Madeleine 75008 Paris
    01 43 59 85 82
  • Architecte
    STUDIOS Architecture
    63 avenue des Champs Elysées 75008 Paris
    vmaury@studios.com
    01 44 95 86 60
  • Bureau d'études thermiques
    QWANDA
    38 rue des Mathurins 75008 Paris
    06 07 24 94 21
  • Assistance à Maîtrise d'Ouvrage
    G-ON
    59, boulevard Exelmans 75016 Paris
    01 83 62 19 59
  • Certificateur
    Prestaterre
    1, route de la salle BP 29044 74991 Annecy
Système Constructif
Murs extérieurs
Murs extérieurs
R = 
2.9 (m².K)/W
R = 
8.3 (m².K)/W
Murs en pierre isolés par l’intérieur avec une épaisseur de 12 cm de laine minérale
Toiture
Toiture
R = 
7.1 (m².K)/W
Combles perdus isolés avec une épaisseur de 24 cm de laine minérale déroulée sur plancher
R = 
5 (m².K)/W
Combles perdus isolés avec une épaisseur de 14 cm de laine minérale déroulée sur plancher
Plancher
Plancher
R = 
0.5 (m².K)/W
Plancher bas non isolé
R = 
3.6 (m².K)/W
Plancher bas sur cave isolé en sous face par 12 cm d'un isolant non spécifié
Fenetres
Fenêtres/Porte-Fenêtres
Ujn = 
2,8 W/(m².K)
Ujn = 
2,8 W/(m².K)
Menuiserie en aluminium double vitrage 4/16/4
Ujn = 
2,2 W/(m².K)
Ujn = 
2,9 W/(m².K)
Remplacement des menuiseries par des menuiseries en bois double vitrage

Surface vitrée
21,58 % de la surface utiles ou habitable
Déperdition du bâtiment
Répartition des déperditions
Etanchéité à l'air
Valeur Q4
1,7 m³/(h.m²) sous 4 Pa non confirmée par la mesure
Equipement
Chauffage
Chauffage
Générateur
Chauffage par un réseau de chaleur urbain - Puissance de la sous station de 300 kW - Taux d'ENR : 53%
Emetteurs
Émission par plafond rayonnants chauffants
ECS
ECS
Générateur
Production d'ECS par ballons électriques situés au plus près des points de puisage
Ventilation
Ventilation
Système
Installation d'une ventilation double flux avec une efficacité de l'échange de 75%
Refroidissement
Refroidissement
Générateur
Rafraichissement par un réseau de froid - Puissance nominale de la sous station : 350 kW - Taux d'ENR : 53%
Emetteurs
Émission par plafonds rayonnants refroidissants
Energie
Consommation avant/après travaux

en kWhep/m².an
Consommation énergétique
en kWhep/m².an
Consommation après travaux
en kWhep/m².an
Carbone
Emissions des GES en exploitation avant/après travaux

en kgCO2/m².SdP
Décomposition des emissions de GES en exploitation
en kgCO2/m².SdP
Patrimoine

Patrimoine

Le bâtiment présente de manière générale des éléments avec une forte authenticité. La majorité des éléments du gros oeuvre de la construction initiale de 1897 sont parvenus jusqu’à aujourd’hui. Les exceptions concernent principalement le second oeuvre, les menuiseries, les éléments de décors.

Une analyse de la valeur patrimonial du bâtiment a été réalisée, et a permis d'identifier quatre temps qui correspondent à quatre états hypothétiques de la vie du bâtiment.

1. Lors de sa construction en 1897, l’édifice présentait un répertoire d’ornement très riche et qualitatif. Il fut par ailleurs remarqué lors des façades de la ville de Paris. L’ordonnancement du bâtiment était en harmonie avec le second œuvre et notamment les menuiseries, vitrages et enseignes des commerces sur la rue Réaumur et la rue du Sentier. Celles-ci étaient intégrées dans un dispositif de bande horizontale située en retrait des pilastres à bossages qui scandent la façade. Pour définir cet état de référence, nous nous sommes appuyés sur la gravure sui figure en couverture de la note réalisée en 1898 par V. Dargaud.

2. Vers le milieu du XXe siècle, une modification significative a consisté en la suppression radicale de tous les éléments sculptés sur les façades aux niveaux supérieurs. On note également la dégradation progressive des devantures et vitrines de boutiques au rez-de-chaussée.

3. Lors de la moitié du XXe siècle, Plusieurs adjonctions et modifications ont été apportées au bâtiment. Une surélévation a été construite au droit des trois dernières travées de l’immeuble rue du Sentier. Une extension de la loge a été construite au niveau de la cour. Des modifications ont été apportées en couverture.

4. En 2005 intervinrent certaines modifications sur les façades qui ne donnèrent lieu qu’à une déclaration de travaux : ravalement, réfection de la couverture, remplacement des garde-corps aux premier et troisième étages sur le modèle de ceux existant aux deuxième et quatrième, modification des stores du troisième étage et des lucarnes du sixième. L’année suivante, cette opération se poursuivit par le remplacement de l'ensemble des menuiseries sur les rues.