Recevoir les prochaines études


Avril 2022 - Tableau de bord des labels Effinergie - 2nd trimestre

A la sortie d’une crise sanitaire sans précédent, le conflit en Ukraine génère des tensions dans l’approvisionnement des matières premières, une forte augmentation du prix des énergies et des matériaux impactant le secteur du bâtiment. En réponse, le gouvernement a présenté son plan de résilience le 17 mars 2022 afin d’inciter le gel des pénalités contractuelles et l’insertion de clause de révision des prix dans les marchés publics. En parallèle, les négociations en cours sur la directive révisée de l’Union Européenne sur la performance énergétique des bâtiments (DPEB) présentée en fin d’année 20211, promeut la rénovation énergétique des bâtiments les moins performants et la construction de bâtiments à zéro émission à compter de 2030. L’association Effinergie, fer de lance de la construction sobre en énergie, des bâtiments à énergie positive et de la rénovation basse consommation-bas carbone, proposent des solutions concrètes pour réduire l’exposition de notre société aux vulnérabilités actuelles.Dans ce contexte, l’Observatoire BBC analyse la dynamique des labels Effinergie et publie le tableau de bord du 1er trimestre 2022.

Auteur : S.Lefeuvre

Décembre 2021 - Tableau de bord des labels Effinergie - 4ième trimestre

En ce début d’année 2022, de nombreux changements concernent le secteur du bâtiment. Ainsi, l’entrée en vigueur au 1er janvier 2022 de la RE2020 a pour conséquence de ne plus pouvoir demander les labels Effinergie+, Bepos Effinergie 2013 et Effinergie 2017 pour les projets ayant déposé une demande de permis après le 31 décembre 2021 dans le secteur résidentiel. Ils sont toujours disponibles dans le secteur tertiaire pour les mois à venir. En parallèle, la plateforme France Rénov, nouveau service public unique rassemblant l'expertise de l'Anah et du réseau FAIRE prend son envol, quelques mois avant l’obligation pour les assujettis de remplir la base de données Opérat dans le cadre de la mise en œuvre du décret tertiaire. Dans ce contexte, l’Observatoire BBC publie le tableau de bord des labels Effinergie au 4ième trimestre 2021.

Auteur : S.Lefeuvre

Octobre 2021 - Tableau de bord des labels Effinergie - 3ième trimestre

Dans une note conjoncturelle de La Banque de France, publiée en octobre 2021, l’activité économique nationale (niveau de PIB) « se situerait presque à 100% du niveau d’avant-crise sanitaire ». Le secteur du bâtiment progresse, au même titre que les services ou l’industrie chimique, mais des incertitudes pourraient impacter cette tendance dans les prochains mois. En effet, 62% des chefs d’entreprises mentionnent des difficultés d’approvisionnement dans le secteur du bâtiment (56% tous secteurs confondus). En parallèle, ces entreprises sont également confrontées à des difficultés de recrutement et une augmentation du prix des matières premières. Dans ce contexte, l’Observatoire BBC (www.observatoirebbc.org) publie le tableau de bord des labels Effinergie au 3ième trimestre 2021.

Auteur : S.Lefeuvre

Juillet 2021 - Tableau de bord des labels Effinergie - 2nd trimestre

Dans un contexte réglementaire mouvant avec de nombreuses actualités dans le secteur de la rénovation (nouveau DPE, évolution de Ma PrimeRénov’, fins de certaines primes liées aux Certificats d’Economies d’Energie, ...) et à quelques mois de l’entrée en vigueur de la RE2020, l’Observatoire BBC (www.observatoirebbc.org) publie le tableau de bord des labels Effinergie au 2nd trimestre 2021.

Un nouveau label Basse Consommation et Bas Carbone applicable à compter du 1er octobre 2021 prend le relais du label BBC-Effinergie rénovation datant de 2009. Avec 250 000 logements et 500 opérations tertiaires engagés dans une certification au premier semestre 2021, le label historique d’Effinergie a bénéficié notamment du soutien financier des Régions, au travers des fonds européens dits « Feder - Fonds européen de développement régional ». La prise en compte du label Basse Consommation et Bas Carbone dans la nouvelle programmation 2021-2027 des fonds Feder sera un enjeu majeur pour la massification de la rénovation à basse consommation et à faible impact environnemental. Enfin, n'hésitez pas à consulter la dernière étude sur la rénovation basse consommation des maisons individuelles.

Dans la construction,près  de 10 000 logements se sont engagés dans un label Effinergie 2017 permettant de préfigurer en partie la future réglementation RE2020. En parallèle, Effinergie contribue à l’élaboration du futur label de la RE2020 en analysant les projets à énergie positive référencés depuis plus de 8 ans dans l’Observatoire BBC.

Auteur : S.Lefeuvre

Avril 2021 - Tableau de bord des labels Effinergie - 1er Trimestre

La loi Climat et Résilience redéfinit les contours de la rénovation performante en fixant un double objectif pour une rénovation : un gain d’au moins deux classes et l’atteinte de la classe A, B ou C. Quelles conséquences pour la massification des rénovations basse consommation définies dans l’arrêté de 2009 ?

Après une année 2020, où le nombre de bâtiments engagés dans une rénovation basse consommation a progressé de 10% par rapport à 2019, le premier trimestre 2021 a enregistré plus de 5 000 nouveaux logements en cours de rénovation basse consommation. Au total, 242 000 logements sont engagés dans une rénovation exemplaire de point de vue énergétique (80 kWhep/m²/an) et environnementale (émission CO2 : 14 kg CO2/m².an). Enfin, les performances énergétiques et environnementales de ces rénovations BBC-Effinergie peuvent être deux fois supérieures aux futures exigences de la rénovation performante portée par la loi Résilience et Climat. Enfin, 44 nouvelles opérations ont été certifiées au premier trimestre 2021, soit 3 828 logements répartis entre 30 programmes collectifs (3 669 logements), 6 opérations de logements groupés (151 logements) et 7 maisons individuelles

Dans le secteur de la construction, plus de 8 500 logements sont engagés dans un des labels Effinergie 2017. En parallèle, près de 140 bâtiments tertiaires visent l’exemplarité énergétique et environnementale, regroupant 1,16 millions de m² répartis principalement entre des bâtiments de bureaux et d’enseignement. Sur le premier trimestre 2021, les bureaux Osmose, située à Arcueil, ont été certifiés BBC Effinergie 2017.

Auteur : S.Lefeuvre

Décembre 2020 - Tableau de bord des labels Effinergie - 4ième Trimestre

Une année 2020 forte en symboles pour Effinergie avec 3 seuils franchis

1 Million de logements Effinergie en France - 15 Millions de m² engagés dans un label Effinergie en tertiaire - 1 Million de m² engagés dans un label Effinergie 2017 en tertiaire

Ces résultats concrets illustrent la confiance accordée par les acteurs publics et privés à l’association Effinergie. A l’aune du lancement de la RE2020, ils renforcent son positionnement en tant qu’acteur de référence et mettent en lumière l’implication de ses adhérents pour la massification de bâtiments sobres en énergie et à faible impact environnemental dans les secteurs de la construction et de la rénovation.

Les principaux enseignements sont en rénovation: Plus de 235 000 logements se sont engagés dans une rénovation à basse consommation dans le secteur résidentiel, soit près de 25% des logements Effinergie en France. Dans un contexte sanitaire particulier, le nombre de bâtiments engagés dans une rénovation basse consommation affiche une progression de 10% par rapport à 2019. Avec près de 500 opérations et 3,9 millions de m² engagés dans une rénovation basse consommation, le secteur tertiaire a des difficultés à se mobiliser sur ce label depuis deux ans. 

En parallèle, dans le secteur de la construction : Sur l’année 2020, 2 250 logements se sont engagés dans un label Effinergie 2017 regroupés au sein de 55 opérations. Ces labels sont moins impactés par la conjoncture actuelle (Coronavirus, report des élections municipales, chute des dépôts de permis de construire) que les labels Effinergie+ ou le secteur de la construction en général. En effet, le nombre de logements Effinergie 2017 est seulement en recul de 9% par rapport à 2019 alors que les permis de construire ont chuté de l’ordre de 15% sur la même période.   Avec 35 nouvelles demandes depuis le début de l’année 2020, la barre symbolique de 1 millions de m² de surface engagée dans un label Effinergie 2017 a été franchie en 2020. Un an avant le lancement de la RE2020, le label Effinergie+ démontre, au cours de ces dix dernières années, qu’il est possible de construire, dans le cadre d’un label privé sans dispositif fiscal associé, un volume important de logements collectifs (68 500) avec un niveau de performance énergétique performant (RT2012-34%).

Auteur : S.Lefeuvre

Octobre 2020 - Tableau de bord des labels Effinergie - 3ième trimestre

Un plan de relance de 6,7 milliards d’euros dédié à la rénovation des bâtiments – Quel impact pour les labels Effinergie ?

993 185 logements et 14,9 millions de m² de tertiaire concernés par un label Effinergie

Les principaux enseignements dans le secteur de la rénovationPrès de 3 100 opérations regroupant 230 000 logements se sont engagés dans une rénovation à basse consommation dans le secteur résidentiel, générant en moyenne une réduction de 75% des émissions de GES par opération. Malgré un contexte sanitaire et économique défavorable, le label BBC-Effinergie rénovation ne souffre pas d’une baisse d’activité par rapport à 2019 avec près de 18 500 logements engagés dans une rénovation basse consommation sur les trois premiers trimestres de l’année 2020. Le marché de la rénovation basse consommation des logements privés ne concernent que 240 maisons en France. En espérant que l’ouverture de MaPrimeRénov à tous les propriétaires, ainsi que le forfait spécial MaPrimerénov pour les rénovations globales et le bonus de 500 € pour une rénovation BBC permettront de booster ce marché essentiel à la réduction des émissions de GES et des consommations énergétiques.

En parallèle, pour la construction, après un premier semestre dynamique (+15% par à rapport à 2019), la croissance des labels Effinergie 2017 semble être impacté par le contexte sanitaire et économique au troisième trimestre. En effet, après 9 mois d’exercice, 1 346 logements se sont engagés dans un des labels Effinergie 2017 pour 1 420 en 2019 (-5%). Par ailleurs, au-delà du nombre de logements en baisse, le volume d’opérations a chuté de 35% à fin octobre 2020.  Après un premier semestre timide, le nombre de projets engagés dans un label Effinergie 2017 au 3ieme trimestre 2020 est supérieur au volume total traité en 2019. Pour mémoire, 56% des maîtres d’ouvrage s’engagent dans un label BBC Effinergie 2017 et plus d’un tiers vise le niveau Bepos Effinergie 2017 avec un fort engagement de la maîtrise d’ouvrage privé (71% des opérations). Directement impacté par la baisse du nombre de logements autorisés, moins de 400 000 logements cumulés sur 12 mois, soit le niveau le plus bas depuis novembre 2015, le label Effinergie+ enregistre une baisse de 38% du nombre d’opérations sur les trois premiers trimestres 2020 par rapport à celui de 2019.

Auteur : S.Lefeuvre

Juillet 2020 - Tableau de bord des labels Effinergie - 2nd trimestre

Premier tableau de bord des labels Effinergie au lendemain du confinement : quel impact pour l’association Effinergie ?

987 000 logements et 14,6 millions de m² de tertiaire concernés par un label Effinergie

Les principaux enseignements dans le secteur de la construction Le confinement semble avoir eu un impact limité sur le déploiement des labels Effinergie 2017 dans le secteur résidentiel. En effet, 1 157 nouveaux logements se sont engagés dans un label Effinergie 2017 sur le premier semestre 2020, soit une croissance de +15% par rapport au premier semestre 2019 (977 logements). Par ailleurs, on ne constate pas de baisse du nombre de signature de contrats entre le premier trimestre (457 logements) et le second trimestre (700 logements) 2020. A contrario, dans le secteur tertiaire, les maîtres d’ouvrage ont mis le pied sur le frein pendant le confinement et n’ont pas déposé de nouvelle demande de label Effinergie 2017 depuis fin avril 2020. Cette dernière demande avait été précédée par quatre dépôts de dossier aux mois de février et janvier 2020. Avec le report des élections municipales limitant la validation des permis de construire et la reprise des chantiers à compter de juin 2020, les organismes certificateurs anticipent une reprise de l’activité sur le second semestre 2020.  Le label Effinergie+ enregistre une baisse de 35% sur le premier semestre 2020 par rapport à celui de 2019. Elle atteint 52% sur le second trimestre 2020 mettant en exergue l’impact du confinement sur l’activité de la construction en France.

En parallèle, le secteur de la rénovation énergétique semble avoir été moins impacté par le confinement que celui de la construction en résidentiel. En effet, le label BBC Effinergie rénovation enregistre une baisse de 3% sur le premier semestre 2020 par rapport à celui de 2019. Elle est plus importante sur le second trimestre 2020 avec un recul de 14% du nombre de nouveaux logements engagés dans une rénovation basse consommation par rapport au second trimestre 2019.

Auteur : S.Lefeuvre

Mars 2020 - Tableau de bord des labels Effinergie - 1er trimestre

Plus de 6 100 logements et 83 opérations tertiaires sont concernées par un label Effinergie 2017

En 2019,  57 opérations (2 186 logements) ont fait une demande de labellisation Effinergie 2017, soit une croissance de +10% par rapport à 2018. Une large majorité de ces opérations concerne des logements collectifs (70%) ou groupés (20%). Les maîtres d’ouvrage s’engagent principalement à atteindre les exigences des labels Bepos Effinergie 2017 (43%) ou BBC Effinergie 2017 (55%). Enfin, la résidence intergénérationnelle « Pau Corisande » à Pau et 59 logements collectifs pour le compte d’Habitat 76  visent le label Bepos+ Effinergie 2017. Dans le secteur tertiaire, après une année 2018 exceptionnelle, avec 37 nouvelles demandes, le nombre de demandes en 2019 (n=22) retrouve le même niveau  qu’en 2017 (n=21). 65% des maîtres d’ouvrage s’engagent dans un label BBC Effinergie 2017. Par ailleurs, les labels Effinergie 2017 sont principalement portés par la maîtrise d’ouvrage privée (76% des opérations) et concernent majoritairement la construction de bureaux

2909  logements répartis sur 110 opérations et 102 projets tertiaires sont en cours de labellisation Bepos Effinergie 2013

Principalement porté par la construction de logements collectifs (63% des opérations et 94% des logements), le label Bepos Effinergie 2013 se déploie majoritairement (60%) au sein de 3 Régions (Ile de France, Auvergne-Rhône-Alpes et Normandie)dans le secteur résidentiel. Malgré une baisse du nombre de demandes de label Bepos Effinergie 2013 en 2018 (n=10) et 2019 (n=11), la construction de logements collectifs à énergie positive demeure toujours plus importante chaque année grâce au lancement des labels Bepos et Bepos+ Effinergie 2017. A ce jour, près de 1 300 logements Bepos Effinergie sont construits chaque année en France. Les bâtiments tertiaires, portés à parts égales entre la maîtrise d’ouvrage publique et privée,  regroupent près de 515 000 m² de SRT. Ces projets se situent principalement (66%) en Région Ile de France (35 opérations), Auvergne Rhône Alpes (24 opérations) et Nouvelle Aquitaine (14 opérations). Ces bâtiments sont majoritairement des bureaux ou des bâtiments d’enseignements. Cependant, de nombreux projets sous maîtrise d’ouvrage publique sont en cours de réalisation dans des secteurs d’activités différents (médical, centre d’incendie et de secours, gendarmerie, culture, industrie, piscine, restauration, salles multisports, spectacle, hébergement, ...).

Plus de 63 000 logements Effinergie+ et 3,1 millions de m² SRT, soit 241 opérations Effinergie+ dans le secteur tertiaire.

 Sur le premier trimestre 2020, la barre des 60 000 logements collectifs Effinergie+ a été franchie. Ce label est en recul depuis trois ans dans un contexte général qui impacte l’ensemble des certifications. Cette  baisse ne semble pas être inhérente au label Effinergie+. Porté principalement par les bailleurs sociaux, le label Effinergie+ a été impacté par leur fusion dans le cadre de la loi ELAN. Dans le tertiaire, le label Effinergie+ est principalement décerné à des projets sous maîtrise d’ouvrage privé (86%) qui concentrent 95% de la surface engagée dans ce label. Plus d’une opération sur deux est située en Région Ile de France et regroupe 72% de la surface des projets Effinergie+.  Enfin, 67% des projets Effinergie+ sont des bureaux, loin devant les bâtiments d’enseignement qui concernent 16% des demandes.

220 000 logements rénovés à basse consommation en 10 ans et 457 opérations tertiaires, soit 3,7 millions de m², engagées dans une rénovation BBC

La barre symbolique des 200 000 logements rénovés à basse consommation a été franchie en 2019.  Avec 28 000 nouveaux logements, soit 298 opérations, engagés dans une rénovation basse consommation en 2019, le marché est essentiellement porté par les bailleurs sociaux et la rénovation de leur parc immobilier. On constate un recul de la dynamique de rénovation observée ces deux dernières années tant sur le volume de logements (34 000 logements/an) que sur le nombre d’opérations (372 opérations/an). Il est le fruit d’un nouveau contexte législatif (loi ELAN) et d’une évolution des stratégies de rénovation peu favorables au déploiement des rénovations globales. Cependant, l’année 2019 demeure une année « faste » avec une croissance de +42% du nombre de logements engagés dans une rénovation basse consommation par rapport à la période 2011/2016. En tertiaire, le label, porté par la maîtrise d’ouvrage privée (85% des opérations) et la rénovation de bureaux, est décerné à des opérations localisées majoritairement en Région Ile de France (70%). Depuis le lancement du label en 2009, plus de 2,35 millions de m² de tertiaire, soit 261 opérations ont été rénovées et livrées.

Auteur : S.Lefeuvre

Décembre 2019 - Tableau de bord de la certification Effinergie - 4ième trimestre

Plus de 5 600 logements se sont engagés dans un des labels Effinergie 2017.  Ainsi, à la fin de l’année 2019, 132 bâtiments regroupent 5 629 logements Effinergie 2017 sur le territoire national. Avec 54 nouvelles opérations en 2019, les labels Effinergie 2017 présentent une croissance de 13% par rapport à l’année 2018. Dans leur ensemble, les maîtres d’ouvrages s’engagent à atteindre les exigences du label Bepos Effinergie 2017 (44,5%) ou BBC Effinergie 2017 (54,5%). Le label Bepos+ Effinergie 2017 n’a été demandé qu’une seule fois. Dans le secteur tertiaire, 84 opérations sont concernées par un label Effinergie 2017, regroupant plus de 752 000 m².Le label BBC Effinergie 2017 est plébiscité (68%) par les maitres d’ouvrages. En parallèle, 25% d’entre eux visent un label Bepos Effinergie 2017 et 7% s’engagent dans un label Bepos+ Effinergie 2017. Après une année 2018 exceptionnelle (41 dépôts de dossiers), le nombre de demandes en 2019 est équivalent à celui de l’année 2017 (n=21). Enfin, deux tiers des opérations sont des bureaux sous maîtrise d’ouvrage privée. Au dernier trimestre, des bureaux au sein de la Technopole Pégase à Avignon (84) et ceux de l’entreprise Chadasaygas à Chatelguyon ont été labélisés Bepos Effinergie 2017.

3 140 logements répartis sur 105 opérations sont en cours de labellisation Bepos Effinergie 2013 dans le secteur résidentiel. Ce label, porté essentiellement par la construction de logements collectifs, n’a été demandé que 9 fois en 2019. Cependant, le lancement des labels Bepos et Bepos+ Effinergie 2017 a permis de compenser cette baisse régulière. Désormais, plus de 1 300 logements par an  s’engagent dans un label Bepos Effinergie (2013 ou 2017) en 2019 pour seulement 640 logements sur la période 2014-2016. 110 opérations tertiaires Bepos-Effinergie 2013 sont en cours de construction en France. Ces bâtiments, portés à parts égales entre la maîtrise d’ouvrage publique et privée,  regroupent près de 530 000 m² de SRT. Ces projets se situent principalement (66%) en Région Ile de France, Nouvelle Aquitaine et Auvergne Rhône Alpes. Ces bâtiments sont majoritairement des bureaux ou des bâtiments d’enseignements. Cependant, de nombreux projets sous maîtrise d’ouvrage publique sont en cours de réalisation dans des secteurs d’activités différents (médical, centre d’incendie et de secours, gendarmerie, culture, industrie, piscine, restauration, salles multisports, spectacle, hébergement, ...). Sur le dernier trimestre 2019, la médiathèque Aimé Césaire à Castelnau le Lez et les bureaux Isiparc à Saint Ismieu ont été labélisés Bepos Effinergie 2013.

Plus de 62 000 logements Effinergie+, soit plus de 7 700 logements par an en moyenne depuis 2011. Après une croissance régulière pendant la période 2011-2016, ce label est en recul depuis trois ans. Durant deux ans (2017-2018), le nombre de logements Effinergie+ construits par opération permettait de compenser la baisse de nouveaux programmes s’engageant dans ce label. En 2019, dans un contexte pré-électoral et de fusion des bailleurs sociaux (loi ELAN), 103 nouvelles demandes ont été déposées regroupant 6 800 logements. En parallèle 3,1 millions de m² SRT, soit 238 opérations Effinergie+ en cours de construction dans le secteur tertiaire. Le marché de ce label se caractérise par sa propension à concerner des bâtiments sous maîtrise d’ouvrage privée (82%) construits essentiellement en Région Ile de France (71% de la surface totale, 51% des opérations). Par ailleurs, plus des deux tiers des opérations Effinergie+ sont des bureaux. Sur le dernier semestre, 5 opérations ont été certifiées. Il s’agit du lot 6 du projet Twist à Paris, du bureau Elyps à Fontenay sous Bois, de 4 collèges dans la Sarthe, de bureaux à Versailles et de la plateforme logistique d’Intermarché à Saint Quentin Fallavier. 

190 000 logements rénovés à basse consommation en 10 ans. Portée essentiellement par la rénovation de programmes collectifs, l’année 2019 aura permis la rénovation basse consommation de près 25 000 logements. Elle demeure largement au dessus de la moyenne annuelle sur la période 2013-2016 (14 2000 logements/an) mais marque un recul par rapport à la dynamique observée ces deux dernières années (35 000 logements/an). Les explications détaillées lors de la précédente publication demeurent d’actualité : réorganisation des bailleurs sociaux dans le cadre de l’application de la loi ELAN, baisse des ressources financières, changement de stratégie favorisant des rénovations partielles au détriment de rénovations globales, fermeture de l’accès à la programmation des fonds FEDER 2014/2020 dans certaines régions, ...Plus de 455 opérations tertiaires, soit 3,7 millions de m², engagées dans une rénovation BBC. Ce label, porté par la maîtrise d’ouvrage privée (85% des opérations) et la rénovation de bureaux, est décerné à des opérations localisées majoritairement en Région Ile de France (70%).

Auteur : S.Lefeuvre

Septembre 2019 - Tableau de bord de la certification Effinergie - 3ième trimestre

La barre symbolique des 5 000 logements Effinergie 2017 a été franchie.  En effet, au troisième trimestre 2019, 5 264 logements répartis sur 122 opérations sont en cours de labellisation. Ces projets,  concernent principalement des logements collectifs (63%) ou groupés (31%). Ils ont pour objectif d’obtenir les labels BBC Effinergie 2017 (55%) ou Bepos Effinergie 2017 (44%). Le label Bepos+ Effinergie 2017 est peu sollicité. Ces labels présentent une belle dynamique avec autant de demandes déposées sur les 9 premiers mois de l’année 2019 qu’au cours de l’année 2018. Sur le dernier trimestre, 3 projets ont été certifiés : 26 logements groupés BBC Effinergie 2017 Le Hamelet sur la commune de Barentin, une maison individuelle BBC Effinergie 2017 réalisée par le constructeur Pascal Portères à Muron, 30 logements Bepos Effinergie 2017 à Argences associant des logements groupés et collectifs. Dans le secteur tertiaire, 74 opérations, soit 752 580 m², sont en cours de labellisation Effinergie 2017. Elles visent très majoritairement le label BBC Effinergie 2017 (80%) et sont principalement portées par une maîtrise d’ouvrage privée (74%). La localisation et la typologie (enseignement, bureaux, ...) des bâtiments construits dépendent du profil de la maîtrise d’ouvrage (public ou privée). Enfin, au dernier trimestre, la pépinière d’entreprises dédiée aux métiers du bois située à Montlieu la Garde (17) a été certifiée Bepos+ Effinergie 2017.

Dans le secteur résidentiel, 3 140 logements répartis sur 105 opérations sont en cours de labellisation Bepos Effinergie 2013. Ce label ne concerne plus que 5 à 10 nouvelles demandes par an. En parallèle, le label Bepos-Effinergie 2017 a pris le relais depuis mars 2017 permettant d’avoir, depuis deux ans, entre 1 100 et 1500 nouveaux logements Bepos par an.  Le secteur tertiaire regroupe 100 opérations Bepos-Effinergie 2013 répartis sur plus de 500 000 m² de SRT. Ils sont construits, à parts égales, sous maîtrise d’ouvrage publique (bâtiment d’enseignements et bureaux) et privée (bureaux).

60 000 logements sous le label Effinergie+ au troisième trimestre 2019. Ce label est principalement décerné à des opérations de logements collectifs (76%) dont une grande majorité est située en Région Ile de France, Nouvelle Aquitaine, Auvergne Rhône Alpes  et Hauts de France. Par ailleurs, après 6 années de croissance consécutives, le nombre de demandes a chuté en 2019 dans les secteurs résidentiels et tertiaires.Dans le secteur tertiaire, les 238 opérations Effinergie+ regroupent 3,1 millions de m² SRT. 65% de ces projets sont des immeubles de bureaux. En parallèle, 13% d’entre eux concernent  des bâtiments d’enseignement. Ils sont portés à 84% par la maîtrise d’ouvrage privée et se situe à 53% en Région Ile de France. Sur le dernier semestre 4 opérations ont été certifiées. Il s’agit de bureaux à Rueil les Fontaines, des bureaux MOODS à Saint Denis, des bureaux Aquarel à Issy les Moulineaux et de la plateforme logistique ITM à Avion.

Les chiffres du troisième trimestre 2019, confirme la tendance observée en ce début d’année 2019 : le nombre de logements rénovés à basse consommation est en forte baisse par rapports aux années 2017 et 2018. Elle est estimée à -30% pour la fin d’année 2019. Cette baisse semble s’expliquer par des causes multiples telles que la réorganisation des bailleurs sociaux dans le cadre de l’application de la loi ELAN, la baisse des ressources financières, un changement de stratégie favorisant des rénovations partielles au détriment de rénovations globales, la fermeture de l’accès à la programmation des fonds FEDER 2014/2020 dans certaines régions, ...Dans le secteur tertiaire, 449 opérations, soit 3,6 millions de m² sont concernées par une rénovation basse consommation. Le nombre de demandes décroit depuis 2015 pour atteindre une vingtaine de demandes en 2018. Le label est très majoritairement porté par la maîtrise d’ouvrage privée (85% des opérations) et la rénovation de bureaux avec une forte concentration des projets en Région Ile de France. Depuis mars 2019, 5 opérations ont été certifiées : les bureaux KOSMO à Neuilly sur Seine, des bureaux rue du Louvre à Paris, les pavillons d’entrée 1 et 2 de Penthemont  à Paris, des bureaux Rue Gambette à Paris, et le Pavillon 7 du Parc des Exposition de la Porte de Versailles à Paris.

Auteur : S.Lefeuvre

Juillet 2019 - Tableau de bord de la certification Effinergie - 2ième trimestre

 

Ce tableau de bord est exceptionnellement dédié au secteur résidentiel. Une mise à jour aura lieu en septembre 2019 avec les chiffres du tertiaire

Au premier semestre 2019, 4 864 logements, soit 107 bâtiments, sont concernés par un label Effinergie 2017 dans le secteur résidentiel. Ces projets,  visent l’obtention du label BBC Effinergie 2017 ou Bepos Effinergie 2017. A ce jour, aucun projet ne s’est engagé dans un label Bepos+ Effinergie 2017. Ces labels sont principalement attribués aux logements collectifs (62% des opérations). Sur le second trimestre 2019, 15 nouvelles opérations se sont engagées dans un label Effinergie 2017 dans le secteur résidentiel. Elles concernent une maison individuelle à Breuil sur Magne, 5 opérations de logements groupés et 9 opérations de logements collectifs. A ce jour, 9 projets ont été certifiés sur le territoire national dont une maison individuelle sur la commune d’Echillais lors du dernier trimestre.

 En secteur résidentiel, la barre symbolique des 100 opérations Bepos Effinergie 2013 a été franchie. Elles  regroupent 3 080 logements en cours de labellisation Bepos Effinergie 2013. 61% de ces bâtiments sont des logements collectifs et 15% sont des logements groupés.  Ils sont situés sur l’ensemble du territoire national avec des disparités géographiques suivant l’usage du bâtiment.Sur le second trimestre 2019, 2 nouvelles demandes de labels Bepos Effinergie 2013 ont été déposées. Elles concernent 2 programmes de logements collectifs situés à Lagrune sur Mer (12 logements) et Noisy le Grand (69 logements).

 Près de 60 000 logements sont concernés par un label Effinergie+. Il  est essentiellement porté par des opérations de logements collectifs (56 172 logements, soit 76% des opérations Effinergie+). 70% des projets de logements collectifs sont construits en Région Ile de France alors que 68% des maisons individuelles en secteur diffus sont présentes sur un quart Sud Ouest de la France (Nouvelle Aquitaine et Occitanie). Une baisse du nombre des demandes, principalement en logements collectifs, a été enregistrée sur le premier semestre 2019 par rapport à 2018.  Sur le dernier trimestre, 4 nouvelles opérations de logements groupés (86 logements)  et 22 opérations de logements collectifs (1 559 logements) ont déposé une demande de certification. En parallèle, 12 opérations ont été certifiées en phase conception. Il s’agit :

  • de 1 opération de 24 logements groupés à Puymoyen
  • de 11 opérations de logements collectifs.

 Après deux années comptant plus de 30 000 logements rénovés à basse consommation par an, le volume de demandes a baissé sur le premier semestre 2019. Cette baisse touche l’ensemble des organismes certificateurs. On évalue que 20 000 logements seront engagés dans une rénovation basse consommation d’ici la fin de l’année 2019, un volume au dessus des années 2013-2016 mais en baisse de 30% par rapport à la période 2017-2018. Une analyse sera faite dans le prochain tableau de bord afin d’identifier les causes conjoncturelles et/ou structurelles de cette tendance.  La rénovation basse consommation des logements individuels demeure toujours marginale et ne concerne que les logements groupés, via des rénovations de logements sociaux. En parallèle, des initiatives territoriales (Chèque Eco Energie de la Région Normandie, le programme Effilogis de la Région Bourgogne Franche Comté, le programme Je rénove BBC de la Région ex-Alsace,...), s’appuyant sur les exigences du label BBC Effinergie rénovation, ont permis de rénover plusieurs milliers de maisons individuelles.

Auteur : S.Lefeuvre

Mars 2019 - Tableau de bord de la certification - 1er trimestre

 Au premier trimestre 2019, plus de 4 300 logements, soit 92 bâtiments, sont concernés par un label Effinergie 2017 dans le secteur résidentiel. Ces projets,  visent l’obtention du label BBC Effinergie 2017 dans 56% des cas. En 2018, le nombre de dossiers déposés a augmenté de 35% par rapport à 2017, année du lancement des labels. Sur le premier trimestre 2019, 11 nouvelles opérations se sont engagées dans un label Effinergie 2017. A ce jour, 7 projets ont été certifiés sur le territoire national.Dans le secteur tertiaire, 69 bâtiments sont en cours de labellisation  Effinergie 2017. Ces projets ont principalement pour objectifs d’obtenir le label BBC Effinergie 2017 (80%). Par ailleurs, ces opérations sont majoritairement des immeubles de bureaux et construits sous maîtrise d’ouvrage privée (75%).

En secteur résidentiel, près de 100 bâtiments, regroupant 3 000 logements,  sont en cours de labellisation Bepos Effinergie 2013. 60% de ces bâtiments sont des logements collectifs et 15% sont des logements groupés.  Le secteur tertiaire regroupe une centaine de bâtiments Bepos-Effinergie 2013 sur près de 500 000 m² de SRT. Ils sont construits, à parts égales, sous maîtrise d’ouvrage publique (bâtiment d’enseignements et bureaux) et privée (bureaux). Par ailleurs, si près d’un tiers des opérations se situent en Ile de France, on constate une présence des opérations Bepos Effinergie sur l’ensemble du territoire à l’exception d’un quart Nord Est de la France. Sur le premier trimestre 2019, cinq bâtiments ont été certifiés. Il s’agit :

  • Des bureaux Trigone à Issy les Moulineaux
  • Du gymnase de la commune de Muttersholtz
  • Des bureaux FIEF à Lagord
  • D’un centre de loisir à Crest.
  • Le Groupe scolaire Gustave André de la commune de Chabeuil

 Le label Effinergie+ est essentiellement porté par des opérations de logements collectifs (54 000 logements, soit 75% des opérations Effinergie+). Près de un projet sur deux est construit en Région Ile de France. Enfin, depuis 3 ans, plus de 10 000 logements par an s’engage dans un label Effinergie+. Ce sont principalement des logements sociaux. Dans le secteur tertiaire, les 234 opérations Effinergie+ regroupent 3 millions de m² SRT dont une majeure partie se situe en Région Ile de France. Sur le dernier trimestre, 5 nouvelles opérations ont été certifiées :

  • l’Arteparc à Lille Lesquin
  • Les bureaux Ynfluences Square
  • Des bureaux à Rueil Malmaison
  • La plateforme logistique d’Erbrée
  • Les bureaux Gallin’City à Villeurbanne

Le nombre de logements rénovés à basse consommation par an a doublé en 2018 et 2017 par rapport aux années 2011-2016. A ce jour, près de 33 770 logements sont rénovés à basse consommation par an. Cette augmentation est due à l’augmentation du nombre d’opérations et au nombre moyen de logements rénovés par opération en collectif. Le marché de la rénovation basse consommation dans le secteur résidentiel se développe uniquement pour les logements collectifs. La rénovation basse consommation des logements individuels demeure marginale et ne concerne que les logements groupés, via des rénovations de logements sociaux. En parallèle, des initiatives territoriales, s’appuyant sur les exigences du label BBC Effinergie rénovation, ont permis de rénover plusieurs milliers de maisons individuelles.Dans le secteur tertiaire, 440 opérations, soit 3,6 millions de m² sont concernées par une rénovation basse consommation. Avec 86% des opérations sous maîtrise d’ouvrage privée, la rénovation basse consommation concerne principalement des bureaux et un secteur géographique ciblé sur la Région Ile de France.

 

Auteur : S.Lefeuvre
<<
1
>>